image_pdfimage_print

La Côte-d’orienne Sylvie Gony et le Haut-savoyard Christian Boccon, lors d’une joute duo d’échauffement.

Est-ce la pluie qui est tombée sans discontinuer ces 19 et 20 octobre sur la ville ? Toujours est-il que le festival « Les fabuleux cruciverbistes » de Château-Thierry aura été très verdoyant. Le samedi après-midi sous le store de la Librairie des Fables, dans la Grande-Rue, les passants ont pu résoudre des grilles de 100 cases conçues par « Jean de la Montagne » autour de Jean de La Fontaine. Guidé(e)s pas l’auteur, les participant(e)s émérites ont pris un malin plaisir à revisiter le Loup et le Chien, les Médecins, et autres fables de l’enfant du pays. Même le premier édile de la cité s’est joint au groupe pour dire son mot et aider à la résolution des mots croisés en jeu.

Le dimanche, à la salle de la rue du Château, c’est une compétition très nature qu’ont disputée les athlètes du sport de l’esprit. Le matin, ces derniers ont eu à résoudre la grille du Grand Prix Eskimos Open intitulée « Déplacement en ville »  et orientée vers les mobilités douces.

16 nuances de green

L’après midi, les concurrent(e)s des tournois ont prolongé leur réflexion écologique autour d’énigmes rassemblées sous les titres « La vie en vert » ou « 16 nuances de green ». Devant une belle assemblée, à laquelle s’étaient joints des visiteurs heureux de découvrir une distraction inédite à l’abri, les adeptes des grilles de J.R. ont disputé des joutes spectaculaires et souvent riches en suspense. Une belle publicité pour le style de la maison !

Sur le plan des résultats, nulle surprise à signaler : Bernard Philippet de Polleur a remporté le grand prix et le tournoi solo principal, Michel Vanobost de Renaix, le tournoi individuel de consolante. À souligner la victoire dans le tournoi duo principal de Thierry Bruger d’Hargeville avec Jean-Yves Potel de Wattrelos (dont c’était la première participation) ainsi que le succès de Renée Devos de Nieppe associée à Jacques Jochem du Mesnil-le-Roi, dans le tournoi duo de consolante.

Entre les deux joutes, une pause-buffet a permis aux festivaliers et accompagnant(e)s de se retrouver et d’échanger à loisir. Le soir, la remise des prix et un pot de l’amitié ont clôturé cette journée de verdissage, placée comme toujours sous le signe de la convivialité.

 

À feuilleter :

 

À télécharger :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image