image_pdfimage_print

La revue Eskimos n°87 contenait la grille d’inscription au festival de Château-Thierry 2019. Intitulée « De Vinci en toile de fond », elle proposait aux candidat(e)s de définir les mots PEINTRE et MUSÉE.  En voici une belle collection.

• PEINTRE

« Poussin ou se sert du jaune d’œuf » (Xavier Chevalier), « Exécute au couteau comme un Boucher » (Thierry Bruger), « Use du couteau ou du pistolet » (Sylvie Gony), « Producteur d’huiles comme Le Sueur » (Bernard Philippet), « Accommode des huiles à sa sauce » (Jean-Baptiste Mignot), « Le maudit Modigliani » (Jean Brisard), « A des poils dans la main » (Daniel Cierniak), « Peut être amené à faire le mur » (François Cathenod), « Décore le mur ou les murs » (Patricia Longree), « Buffet typique du 20e siècle » (Denis Richard), « Il laisse s’agrandir la magie de ses mains » (Christian Bottemer), « Ne pas marcher sur ses pinceaux quand il est au bout du rouleau » (Cyrille Veltz), « Évite de s’emmêler les pinceaux » (Pierre Bernard), « Peut nous (vous) en faire voir de toutes les couleurs » (Gérard Guérin et Monique Chasseigne), « Boudin normand » (Georges Flambard) et « Boudin qu’on admire » (Renée Devos), « Maître d’école » (Marie-Paule Cierniak), « Souvent du dimanche à la campagne » (Jean-Claude Gouy), « Réputé de moindre qualité le dimanche » (Martine Besset), « L’amateur est celui du dimanche » (Christian Boccon).

• MUSÉE

« Nouvelle destination à la gare d’Orsay » (Xavier Chevalier), « Parisien à quai ou en gare » (François Cathenod), « Fief des conservateurs » (Bernard Philippet), « Ermitage très couru ? » (Renée Devos), « Abri de toiles » (Marie-Paule Cierniak), « Cabinet de cadres » (Jean-Claude Driot), « Salles où l’on voit des pièces » (Sylvie Gony), « Pièces à louer » (Michèle Willemin), « Boîte de conserve » (Daniel Cierniak), « Domicile des filles de Zeus » (Marie-Françoise Modaine), « Exposition au soleil ou à l’ombre » (Patricia Longree), « On s’y fait une toile ? » (Nadia Chasseigne), « Muées par translation » (Christian Bottemer), « On peut y voir des horreurs ou de belles croûtes » (Monique Chasseigne).

• voir le reportage relatif aux Fabuleux cruciverbistes 2019

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image