image_pdfimage_print

Les mots croisés à l’étape d’Évreux en 1993 : sur le mur avec une nacelle…

Jean Rossat est invité jeudi 17 septembre à La Roche-sur-Foron, à l’occasion de l’arrivée dans la cité de la 18e étape du Tour de France 2020. À 30 minutes à vélo (à assistance électrique) de son fief, le verbicruciste du pays va animer toute la journée, au cœur de la cité, une grille de 600 cases conçue autour de la grande boucle et plusieurs grilles de 100 cases parlant de celle qui accueille la Foire de la Haute-Savoie.

Pendant que les coureurs, partis de Méribel, franchiront successivement le Cormet de Roselend, les cols des Saisies et des Aravis, puis la montée des Glières, le grand public des cruciverbistes devra rouler en équipe pour parvenir à la résolution des grilles, en respectant bien sûr la distanciation physique et les gestes barrières. Une fois de plus, les mots croisés vont ainsi permettre de concilier la tête et les jambes. Les sports physique et cérébral.

C’est la quatrième fois que l’auteur de www.jeanrossat.fr sera associé à un événement « cyclopédique ». En 1990, il avait accompagné le cyclocross international de Cluses, notamment avec le « Vélo Démo » : un problème géant inauguré par Charly Mottet. En 1993, il était à Évreux pour 4 grilles de 312 cases (une par jour) affichées sur l’Espace Cadran et plusieurs de 100 cases présentées sur les spectaculaires panneaux Eskimos. En 1994, il était à Lille pour des problèmes de tous formats au centre des Tanneurs.

En vélo ou avec des mots, cette nouvelle étape alpestre propose bien des difficultés à surmonter. Avec plaisir.

… et sur les panneaux Eskimos, en faisant marcher la tête et les jambes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image