image_print

Sur le parvis de l’espace cultiurel, le mots-croisiste haut-savoyard a conquis de nouveaux publics.

Ce 11 août 2013, Jean Rossat a animé une rencontre de mots-croisés au Salon du Livre de Tarascon-sur-Ariège, mis en page par la bibliothèque l’OIseau-Lyre. Venu tout exprès de son Grand Massif,  le mots-croisiste a réussi sa première pyrénéenne. Installé sous la tente au cœur de l’événement littéraire ariégeois, il a proposé aux visiteurs de résoudre collectivement  — et convivialement — plusieurs grilles de 100 cases, dont quelques-unes de ses grandes classiques choisies, histoire de se révéler à un nouveau public. « Famille d’accueil de personnes âgées » pour un mot de 10 lettres commençant par un U , « Requinqua » pour le 1 horizontal d’une autre grille comment par un C : les définitions et les mystérieux chemins conduisant aux solutions ont à chaque fois passionné les groupes d’experts « ami-ami », découvrant cette nouvelle façon de pratiquer les mots-croisés. Plutôt spectateurs au début des séances, au cours desquelles l’auteur a écrit lui-même les solutions proposées par chacun, les cruciverbistes sont devenus, au fil des heures, résolument acteurs et actrices de la résolution des grilles, n’hésitant plus à prendre le feutre pour reporter eux-mêmes leurs trouvailles directement sur la tableau.

Alors que les auteurs et éditeurs de livres ont rencontré leurs lecteurs sur les stands alentour ou que les conférenciers ont attiré nombre d’auditeurs à l’intérieur du Centre culturel, l’homme des grilles a su trouver sa place et montré que les mots-croisés (notamment les mots-croisés publics et collectifs) sont, en cette année 2013 de leurs cent ans, toujours à la page. Le plus dur pour le montreur de grilles itinérant aura peut être été le déplacement depuis les Alpes du Nord jusque dans les Pyrénées (avec un aller dans les bouchons) : un voyage qui a suivi de trois jours un autre périple le mercredi 7 août à Is-sur-Tille pour les besoins de la cause médiatique. Quand on aime, on ne compte pas … les kilomètres !

 

• coupure de presse

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *