image_print

Dans la trace du Concours de la première neige publié dans Eskimos n°67, les lecteurs étaient invités à trouver des définitions aux mots VOYANT et CROYANT. Est-ce l’effet de la fin du monde annoncée ? En tout cas, les fidèles de la revue sont souvent allé(e)s bien au-delà du très haut de la création. Bravo perso à tous !

• VOYANT

« Devin frelaté » (Georgette Abel), « Non, ce n’est pas mal » (Alain Mottet), « A bon quinquet, na ! » (Bernard Chapays), « Repère de loup » (Jean-Philippe Beuzit), « Usant de l’IRMagerie de cristal » (Christian Boccon), « Pas forcément regardant » (François Beaufeïst), « Avertit l’illuminé averti » (Thierry Bruger), « Mieux vaut pour lui qu’il ne perde pas la boule » (Daniel Cierniak), « Souvent allumé, parfois illuminé » (Daniel Vernon), « Illuminé par sa boule de cristal » (Marie-Françoise Modaine), « Homme ou objet illuminé » (Jean-Claude Driot), « Tout pour la montre » (Jean Brisard), « Se met au vert quand ça baigne » (Bernard Monnet), « Inquiète, s’il se met au gros rouge » (Jean-Claude Gouy), « Inquiétant quand il est rouge » (Philippe Dhondt), etc.

• CROYANT

« Il suit son basilique instinct » (D. Cierniak), « Il ne répète rien sans foi » (D. Vernon), « A franchi le cap de bonne espérance » (Pierre Bernard), « Antisceptique » (Alain Mottet), « L’ivre de messe » (Pierre-Marie Frioux), « Même intelligent et gagnant, c’est un convaincu » (Bernard Monnet), « Ah, té ! Un fidèle » (Corinne Bertrand), « Maillon d’une chaîne de haute fidélité » (Édith Sordet-Paulin), « À trop pratiquer, se retrouve sur les genoux le dimanche » (C. Boccon), « Il étaie une foi et a beaucoup d’imans » (Michèle Willemin), « A la foi, sans aucun doute » (Jean Walès), « Qui a fait son service qui n’est pas athée » (J-P. Beuzit), « Allergique au service athée » (Laurent Leshauris), « Un témoin digne de foi » (Michel Vanobost), « Parfois chocolat, sans crise de foi » (T. Bruger), « N’a pas de crise de foi à Noël » (Jean-Claude Driot), « Il n’a jamais de crise de foi » (P. Dhondt), « Il vit à crédit » (Bernard Arnautou), « Attendant le père Noël » (Jean Stieber), « Pieux, il s’est mis au pieu » (G. Abel), « Tel l’aveugle qui adore les couchers de soleil) (Roger-Joseph Lacoste), « Sûr de lui » (Marie-Paule Cierniak), « Brebis dans la nef » (F. Beaufeïst), « Suit son commandeur » (François Cathenod), etc.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *