image_print

 

StROMAIN2

Un habitat de pierre caractéristique.

Entre Jean Rossat et la région de Lyon, c’est une vieille histoire. Le verbicruciste haut-savoyard y a créé les Murs démo à Oullins puis Lyon 8e, organisé également diverses rencontres à Feyzin, Mions ou Bron, coréalisé enfin avec l’auteur québécois Michel Hannequart, la « Chaise de la francophonie » (Fourvière). Il va revenir dans les parages de ses « crimes » ce 26 novembre 2011 : à Saint-Romain-au-Mont-d’Or exactement, bourg historique de quelque 1 000 âmes, sis à 10 km au nord de la capitale des Gaules, sur la rive droite de la Saône. Invité par la toute jeune association culturelle locale, l’auteur et pionnier en France des rencontres publiques autour des cases blanches et noires va animer tout l’après-midi à la salle polyvalente un « Goûter Mots-croisés ».

Une grande grille inédite pour les gourmets

Au menu de cette manifestation des plus originales, sont prévues des nourritures terrestres (des assiettes garnies) préparées localement, ainsi que des nourritures spirituelles : des grilles de 100 cases à résoudre ensemble par tous les publics de cruciverbistes (jeunes et adultes) de 15 h à 16 h 30, puis une grille de 600 cases proposée également à la sagacité collective de la population de 17 h à 18 h 30. Ce dernier grand et spectaculaire ouvrage aura un sujet inédit : la gastronomie. En ces hauts lieux de l’art culinaire français (Bocuse se situe dans la commune voisine de Collonges-au-Mont-d’Or), c’était la moindre des choses.

Avis aux fins gourmets de la région. Ils devraient se régaler.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *