image_print
Jean-Claude Ferron, vainqueur du Grand Prix Eskimos Open

Jean-Claude Ferron, vainqueur du Grand Prix Eskimos Open

Les Croisés de Raimbaud de Vacqueyras ont confirmé les 9 et 10 septembre 2011 qu’ils étaient bien sur le bon chemin. La 6e édition de ce rendez-vous de Jean Rossat avec les cruciverbistes d’Eskimos, à l’invitation de la Société de Lecture de la cité vauclusienne des Côtes-du-Rhône, a réussi sur tous les tableaux.

Sur celui des mots croisés, les joutes officielles à la salle polyvalente et les rencontres ludiques au cours Stassart ont trouvé leur public dans le prolongement de celles de 2010. Les Grands Prix Eskimos « Open » et « Gens du pays »  du samedi matin ont donné lieu à des résolutions surprenantes autant que passionnantes, sans laisser personne en carafe grâce un style de grilles toujours mieux maîtrisé par l’auteur du festival. L’Open qui invitait à croiser les mots avec Georges Brassens, troubadour des temps modernes du Languedoc, dont on aura fêté cet automne 2011  le 90e anniversaire de la naissance et le 30e de la mort, a vu J.R. être fidèle à sa (bonne) réputation et Jean-Claude Ferron, remporté une victoire méritante, en réalisant le seul sans-faute de la matinée. Le cruciverbiste occitan a devancé des concurrent(e)s à 1, 2 ou 3 fautes se tenant tous de très près (lire le palmares complet du GP ). Le GP des locaux, qui avait pour toile de fond la Coupe du monde de rugby, a permis quant à lui aux vainqueurs de 2010, Alain Kueny et Jean-Claude Faure, de doubler la mise et de transformer leur second essai en terre d’Ovalie.

Les tournois sur tableaux du dimanche, dont les 16 grilles étaient rassemblées sous  le titre : « Les copains d’abord ou l’esprit d’équipe » (en prolongement de la double épreuve sur tables), ont ponctué brillamment la manifestation. En finale des joutes SOLO, Jean-Claude Gouy (Le Puy-en-Velay) a vaincu Michèle Willemin (Poissy) cependant que Cyrille Veltz (Fère-Champenoise) a démontré sa progression en accédant à la troisième marche du podium. Lors du dernier match DUO, le duo reconstitué Pierre Bernard (Paris)-Georges Flambard (Digosville) a pris le dessus sur la valeureuse équipe méridionale Jean Despax (Montpellier)-Paul Masschelein (Sanary-sur-Mer).

Un public d’orfèvres en matière de mots croisés

Les jeux libres à l’ombre des platanes multicentenaires ont justifié pour leur part, la place importante qui leur est désormais accordée. Les festivaliers venus de loin ou de près, ont uni leurs forces pour résoudre en experts la grille de 600 cases « Orfèvres en la matière » présentée pour la première fois en ces lieux par le verbicruciste itinérant haut-savoyard. En même temps qu’ils ont pris un apéritif de circonstance, ils ont ensuite joué en commun sur un florilège de grilles de 100 cases.

Sur le tableau de la convivialité enfin, ce millésime 2011 (généreusement doté par les vignerons vacqueyrassiens) s’est avéré également un excellent cru. Que ce soit au banquet du samedi à midi, à la collation du dimanche, puis tout au long des parties et des visites prévues au menu, les festivaliers ont manifesté leur plaisir d’étre ensemble autour de grilles et d’une manifestation dont ils continuent de partager l’esprit.

Ce n’est pas une formule, c’est acquis : il y aura une 7e édition des Croisés de Raimbaud de Vacqueyras en 2012, à la même période. Entre la patrie du troubadour et les disciples du croiseur de mots, c’est en effet un long bail qui semble être signé.



Vacqueyras2011 par Descarroz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *