Festival d’Is 2019 : la mosaïque

Fête commerciale, rencontres de mots croisés : l’évènement était partout le 18 mai 2019 à Is-sur-Tille. En plus de l’article, la preuve en images :




Is-sur-Tille : les jeunes, copains des mots

Des élèves très rapides aux côtés de Gaston , le grand escargot bourguignon

Les collégiens sont bien les amis des mots croisés. Lors du Festival d’Is-sur-Tille 2019, devant l’important public réuni à la salle des Capucins, les 32 duos sélectionnés parmi 1 500 élèves de 24 collèges et deux régions, ont conjugué passion et talent pour donner un étonnant spectacle de sport intellectuel.

Sur des grilles conçues par le capitaine des mots Jean Rossat autour du « Monde marin », les moussaillons ne sont pas laissé submerger par l’émotion et ont, généralement su régater entre les écueils posés ici et là. Du Cap Horn au Galapagos, de l’île d’Oléron à l’Amérique, du pôle Nord au pôle Sud, ils ont eu toute latitude, voire la bonne attitude, pour terminer juste chacune des grilles, dans le temps imparti d’un quart d’heure.

À la fin, c’est l’équipe du collège le Parc de Dijon qui a pris le meilleur sur celle de Stendhal à Dijon, pour avoir percé plus vite « le Secret de la Licorne », la BD d’Hergé et parfaitement orthographié le pirate Rackham (le Rouge), malgré deux lettres isolées et bien cachées derrière des cases noires.

Lors de la remise des récompenses, le capitaine J.R. a voulu préciser que ces mots croisés étaient issus de son univers, et qu’ils se référaient aux petits dictionnaires usuels, aux dicos pour ados, voire à un ouvrage des éditions Milan intitulé « Copains des mers ». Un livre ad hoc pour ne pas faire tintin au pays des mots.

Des tableaux aux tables

Le temps de transformer la salle, de remplacer les tableaux du tournoi par les tables du repas « gastonomique »(1), ce sont quelque 120 convives adultes qui ont planché collectivement entre les plats et les chansons de Charles Ferry, sur des énigmes concoctées  par J.R., lequel avait — au sens figuré — troqué sa casquette de capitaine contre sa toque de chef. Du « Pont des anoures » au cirque lunaire, en passant par le terrain du rugby, les tablées se sont régalés à chercher les réponses aux définitions.

Cela a mis en appétit pour l’édition 2020 : la 30e du festival et la 20e du tournoi des Collèges sur tableaux. Les réservations sont donc conseillées pour le week-end de la mi-mai de l’année prochaine.

 

(1) En l’honneur de Gaston : l’emblématique escargot bourguignon de métal , dont le fabricant issois parrainait la soirée…

 

la mosaïque d’images du festival.

• une des grilles de la soirée « gastonomique » : 2019.is-SOIREE-03C

écho sur le site du Bien public.




Festival de cases sur la Croisette

Rendez-vous chez JR pour une séance de remue-méninges

Rendez-vous chez JR pour une séance de remue-méninges

Allée 2, stand n°4 : c’est là avec J.R et Eskimos, que les mots croisés ont effectué leur retour au sein du Festival international des jeux à Cannes. En cet espace du salon dédié aux « jeux traditionnels », le verbicruciste des Carroz a montré une image novatrice de cette activité de l’esprit : tant sur le fond que la forme.

But principal de sa présence sur la Croisette, dans ce qui est la plus grande manifestation ludique actuelle, où il était d’ailleurs déjà venu en 1999, mais sous l’égide d’un éditeur  de revues : révéler aussi bien son style d’auteur que son concept maison de résolution collective et conviviale. Durant trois jours, le pionnier des rencontres publiques de mots croisés a permis aux visiteurs de passage de dire chacun son mot et de percer ensemble, comme ils ne l’avaient encore jamais fait, le mystère de grilles géantes ou petites.

À juger du nombre très important de participant(e)s lors des différentes séances affichées, le succès a été au rendez-vous et n’a pas manqué d’intéresser les observateurs professionnels, dont plusieurs avec lesquels l’artiste itinérant de la Cruciverbie a échangé des cartes de visite. Comme en d’autres champs de la culture, des fruits de cette sortie sous les palmiers cannois pourraient être récoltés dans les saisons à venir…

Démo de cruciverbistes

En parallèle à cette exposition, le verbicruciste d’Eskimos a proposé le dimanche des concours à ses fidèles  lecteurs, voire à quelques nouveaux et nouvelles adeptes.Le matin, à l’Espace Riviera sur les tables habituellement réservées aux joueurs de coinche, les mots-croisistes ont planché sur la grille du Grand prix intitulée : »Jeux de rôles sur la Croisette » en hommage au contexte de l’événement. C’est Michel Vanobost qui, s’en est le mieux sorti : avec 1 faute et un temps de 37 min 30, il a devancé son compatriote André Counson : 2 fautes, 27 min 25 et la Bourguignonne Sylvie Gony : 2 fautes, 29 min 57.

L’après-midi sur le stand Eskimos, les mêmes chercheurs et chercheuses de mots, ont participé aux tournois sur tableaux dont les problèmes avaient été conçus sous le signe des jeux du festival de Cannes. André Counson a emporté la finale « solo »  contre Michel Vanobost, alors que Christian Boccon et Michèle Willemin ont gagné la joute « duo » aux dépens de Monique Pouech et Guy Bonnin.

Les parties, suivies par une assistance conquise, se sont avérées fort spectaculaires et ont constitué une belle démonstration de cet autre pan des activités développées en France et francophonie par J.R. Vu le bilan d’ensemble de cette édition 2014, on peut déjà imaginer d’autres festivals de cases les années prochaines.

Voir :

• la grille de la finale du tournoi solo

• le palmarès des Grand Prix et tournois

la mosaïque photo