Concours Eskimos n°81 : au rayon des belles définitions

Pour le concours de la revue Eskimos n°81 autour de la grille « L’évasion  des forçats de la route », les cruciverbistes ont eu à définir les mots RAYONS et PELOTON. Un excellent exercice de mise en jambe ou en selle !

• RAYONS

« Relient à vélo le centre à la périphérie » (Pierre Bernard), « Crions dans les ruts » (Guy Bonnin), « Faisons œuvre d’indues stries » (Daniel Cierniak), « Connaissances d’érudit(s) » (Corinne Bertrand), « Radions ou radieux » (Jean-Claude Gouy), « Sommes à exclure » (Bernard Monnet), « Barrons — Mieux encore ! Pilot-ons » (Michèle Willemin), « Ils ont pignon sur roue » (Marie-José Place), « On y plante les petites graines » (Jean-Claude Driot), « Planches utiles pour la culture » (Jean Despax), « Dangereux « dards » de Râ sur la peau » (Thierry Bruger), « Mis en cercle » (Marie-Paule Cierniak), « Bêtas parfois » (Patrick Vigouroux), « Interdits, c’est l’enfer ! » et dans la série X : « Classés X, ils dévoilent notre intimité » (Cyrille Veltz), « Classés X, ils ne sont pas réservés aux adultes » (Philippe Dhondt), « Nés sous X, ils passent à la radio » (Daniel Vernon), « Se manifestent fréquemment sous X » (Laurent Leshauris), etc.

• PELOTON

« L’amas de laine » (P. Bernard), « Gros, il maigrit en avalant la côte » (G. Bonnin), « Allons-y à tâton » (D. Cierniak), « Son gros se situe entre la tête et la queue » (C. Veltz), « Craint la dent du chat, voire la Dent de Chat » (B. Monnet), « Quand on a fait le trou, on peut le semer » (Jean-Philippe Beuzit), « Groupe de pouvoir exécutif » (L. Leshauris), « Mieux vaut le voir passer que passer devant » (P. Dhondt), « Ensemble d’exécutants » (Jean-Claude Driot), « Exécutant » (J-C. Gouy), « Section d’assaut » (C. Bertrand), « Suppôt d’échappement » (P. Vigouroux), « Pour y être, il faut savoir tricoter des jambes » (Jean-Marie Colasse), « Familier à ceux qui tricotent » (Daniel Vernon), « Peut partir en quenouille » (A. Ropers), « S’effiloche dans les lacets » (M-P. Cierniak), « Le gros est gonflé à bloc lors de la poursuite » (Renée Devos), « Groupé avant l’emballage » (Jean Despax), « Sa queue a les cuisses molles » (T. Bruger), « Selles… de moutons de Panurge (découvertes dans le plat et les côtes) » (M. Willemin), et – groupées – « Bande roulante » (Sylvie Gony),  « Bande organisée » (B. Arnautou), « Bande sur la route » M-J. Place), etc.




À Passy, on s’est passé le mot !

Au pied du mur des mots, la cordée des cruciverbistes

Avec le guide des mots Jean Rossat, la cordée des cruciverbistes a une nouvelle fois effectué une très belle course les 11 et 12 août 2017 à Passy. Dans le cadre du Salon du Livre de Montagne établi au pied du mont Blanc, les visiteurs à la page ont pu parcourir ensemble une grille escarpée de 600 cases, jusqu’a atteindre le sommet : celui de la résolution complète. En écho à cette édition intitulée « Là-haut… des animaux », ils ont aussi résolu deux problèmes inédits de 100 cases « Au chaud, les marmottes » et « Pas touche au patou » (où ils auront reconnu la patte de l’auteur).

Histoire  de prolonger ce moment sur les cimes, beaucoup ont emporté à la maison des recueils du plus montagnard des verbicrucistes. Dans la poche ou le sac à dos, selon le format de l’ouvrage choisi.




JR à la fête entre équidés et apidés

Près des ruches, les mots croisés ont fait le « bzzz ».

Le 13 août 2017, le croiseur de mots haut-savoyard a animé comme chaque année la fête de Desingy. Les jockeys de la fameuse course d’ânes qui fait le renom de cette manifestation villageoise estivale étant cette année les apiculteurs et apicultrices, J.R. a proposé des grilles se rapprochant ou se rapportant du monde des abeilles. Tout miel, l’essaim de cruciverbistes a ainsi pu résoudre collectivement la grille de 600 cases « Dites-le avec des fleurs » ainsi qu’une énigme inédite de 100 cases « Au royaume de la reine ».

Casée entre deux ruches de circonstance, l’activité de mots croisés a permis naturellement aux esprits de bourdonner. Chapeau le producteur et les ouvrier(e)s !