Vacqueyras 2013 : les images

L’édition 2013 des Croisés de Raimbaud de Vacqueyras a valu par ses rencontres spectaculaires et son ambiance. La preuve en images.

Guy Bonnin : demi-finaliste du Solo

Guy Tellène et Michèle Willemin : duo gagnant

Le départ des tournoisAlain Demercastel et Patricia Longree

La paire Jean Despax et Alain Guillou

L'équipe Pierre Legendre-Christian Boccon

Le duo Georges Flambard et Martine Legendre

L'équipe Pierre Clerc-Marie Paule CierniakL'équipe Jocelyne Barnier- Renée Devos

L'équipe JC Ferron-Corinne Bertrand

L'heure de la pause-mots croisés

Des cruciverbistes qui ne furent pas à la rue...

Gens du pays et d'ailleurs ensemble au tableauCurieuses grilles pour candidats très curieuxLes participants ont planché sur le tourismeDes joueurs concentrésLa salle du Grand Prix vue de la table d'arbitreDes finales spectaculaires

Des lauréats qui ont le sourire




Bernard Philippet roi des mots-croisés, Vacqueyras as de l’accueil

Gens du pays et cruciverbistes de tous horizons associés pour le tournoi Duo.

Gens du pays et cruciverbistes de tous horizons associés pour le tournoi Duo.

Bernard Philippet a emporté le Grand Prix Eskimos Open et le tournoi Solo des 8es Croisés de Raimbaud de Vacqueyras qui se sont déroulés les 7 et 8 septembre 2013 dans le bourg viticole du Vaucluse. Le cruciverbiste wallon a réalisé le sans-faute en moins de 12 minutes lors de l’épreuve sur tables du samedi matin. Déjouant toutes les attrapes ourdies par le « méchant » J.R., il a devancé Jean-Claude Gouy qui n’a pas non plus commis d’erreur, mais en plus de 23 minutes. Cet Open — qui a réuni 25 cruciverbistes d’Eskimos (une belle participation qui aurait été bien supérieure encore sans une coïncidence de circonstances qui ont retenu des inscrits à la maison en dernière minute) — a vu 10 concurrent(e)s réaliser une grille parfaite et la plupart résoudre le problème proposé complètement ou presque. Les Vacqueyrassiens Jean-Pierre Chabran et Jean-Claude Faure ont quant à eux emporté le Grand Prix « Bienvenue » par équipes en 1 faute et 29 min 45 devant une autre paire locale.

Les deux premiers du Grand Prix Open se sont retrouvés le lendemain dimanche en finale de la joute individuelle sur tableaux, pour le même résultat que la veille. En finale du tournoi Duo, Michèle Willemin de Poissy associée à Guy Tellène de Vacqueyras ont pris le meilleur sur les Normands Georges Flambard et Martine Legendre (Télécharger La grille de la finale).

Merci pour le chocolat 

Outre les compétitions, les festivaliers ont pu comme chaque année participer à des résolutions sans enjeu en compagnie de l’auteur créateur du festival vauclusien. À la salle polyvalente, et non sur le cours Stassart comme les précédentes éditions à cause d’une météo très incertaine, les cruciverbistes de tous les horizons sont venus en très grand nombre chercher les mots de la grille de 600 cases (carreaux de chocolat pourrait-on écrire vu son sujet) et de la série d’énigmes de 100 cases qui a donné lieu à des défis intergroupes du meilleur aloi jusqu’à la soirée. Dans les manifestations de Jean Rossat et d’Eskimos, on joue comme on aime et de toute évidence, les gens du pays montrent de plus en plus de goût pour ces séances libres et spectaculaires de remue-méninges.

Ce millésime 2013 des mots-croisés aura eu pour maître mot « l’accueil ». On en a déjà eu un avant-goût avec une grille d’inscription à l’Open tournant autour du Tour de France (qui, en 2013, passait au mont Ventoux le 14 juillet et se reposait le 15 dans le Vaucluse). Et l’on est resté sur cette idée durant tout le week-end : la grille de l’Open a pris appui sur le fait que la France est le pays le plus visité au monde ; celle du GP Bienvenue a évoqué la route des vacances et les 16 grilles inédites des tournois ont parlé de l’art et de la manière de recevoir.

Pour J.R., ce choix s’est imposé tout naturellement tant la cité du troubadour montre au fil des ans, son sens de la réception des festivaliers. Si les visiteurs sont les rois des mots-croisés, leur hôte vauclusien est bien l’as de la réception et de la convivialité.

À noter :

Un week-end pour 2 personnes (hors haute saison) à l’auberge-confort de Haute-Combe aux Carroz d’Arâches (Haute-Savoie) était à gagner par tirage au sort entre les participants des Grands Prix Eskimos. C’est finalement Jean-Claude Gouy qui a eu cette chance.

• revue de presse

• l’album photo

 




8 et 9 septembre 2012 : Vacqueyras à « Lapointe » de l’humour

Résolution collective à l'ombre des platanes

Résolution collective à l’ombre des platanes

Après Georges Brassens, place à l’un des ses « copains d’abord » . Le Grand Prix Eskimos «  »open » qui a ouvert le samedi matin  « Les Croisés de Raimbaud de Vacqueyras » a rendu hommage à Boby Lapointe. Pourquoi lui ? Parce que 2012 marque le 90e anniversaire de la naissance et le 40e anniversaire de la mort  de l’illustre auteur-compositeur-interprète de Pèzenas (1922-1972), maître des calembours, contrepèteries et autres allitérations, mais aussi un vrai poète de Languedoc (en un seul mot). Le choix d’une telle toile de fond pour l’éngime a pu surprendre au départ les cruciverbistes francophones présent(e)s, mais ne les a certes pas dérouté(e)s puisque jamais, dans une rencontre du genre, la proportion de grilles sans faute ou complètes ne s’est avérée aussi forte. Comme toujours, l’essentiel était en effet moins de connaître le père de « Framboise (et avanie) » que de déjouer les tournures et fausses pistes imaginées par l’auteur « d’exquis mots ». Le titre d’un des disques du seul chanteur français ayant été sous-titré dans un film en français est :  « Comprend qui veut ou… qui peut' » ; il y eut sans doute aussi un peu de ça à Vacqueyras, patrie du troubadour Raimbaud.

Le parti d’en rire

Au-delà du chanteur piscénois, c’est l’humour français qui a été honoré tout au long du festival. Parallèlement au Grand Prix « open », les équipes du Grand Prix Eskimos « Gens du Pays » ont planché pour leur part sur les « Émissions comiques au programme » (de la télé, NDLR) cependant que les qualifiés pour les tournois sur tableaux du dimanche ont revisité les grands classiques des one man shows hexagonaux.

Chez les zélés fans du « parti d’en rire », c’est Bernard Philippet qui a emporté les joutes individuelles, la paire Jean-Claude Faure-Alain Kueny qui a confirmé son titre local sur tables et l’équipe Georges Flambard-Christian Boccon le tournoi « Duo ».

Le samedi après-midi, les festivaliers attitrés et gens de passage se sont associés pour résoudre les grande et petites grilles proposées par votre serviteur, à l’ombre des platanes du cours Stassart. Entre les compétitions pour les « Eskimos » et les jeux sans jeu pour tous, les Croisés de Raimbaud aux lauréats desquels la  Société de Lecture a offert cette année un olivier — en hommage à l’ancienne présidente Simone Darut, disparue en 2011 — ont ainsi une nouvelle fois prouvé leur enracinement local. Et leur volonté de grandir.

En plus :

le palmarès complet du festival de Vacqueyras 2012.

• un choix de définitions de la question complémentaire de la grille d’inscription.

une grille des tournois.

l’album photo.

• la vidéo.