Festival de cases sur la Croisette

Rendez-vous chez JR pour une séance de remue-méninges

Rendez-vous chez JR pour une séance de remue-méninges

Allée 2, stand n°4 : c’est là avec J.R et Eskimos, que les mots croisés ont effectué leur retour au sein du Festival international des jeux à Cannes. En cet espace du salon dédié aux « jeux traditionnels », le verbicruciste des Carroz a montré une image novatrice de cette activité de l’esprit : tant sur le fond que la forme.

But principal de sa présence sur la Croisette, dans ce qui est la plus grande manifestation ludique actuelle, où il était d’ailleurs déjà venu en 1999, mais sous l’égide d’un éditeur  de revues : révéler aussi bien son style d’auteur que son concept maison de résolution collective et conviviale. Durant trois jours, le pionnier des rencontres publiques de mots croisés a permis aux visiteurs de passage de dire chacun son mot et de percer ensemble, comme ils ne l’avaient encore jamais fait, le mystère de grilles géantes ou petites.

À juger du nombre très important de participant(e)s lors des différentes séances affichées, le succès a été au rendez-vous et n’a pas manqué d’intéresser les observateurs professionnels, dont plusieurs avec lesquels l’artiste itinérant de la Cruciverbie a échangé des cartes de visite. Comme en d’autres champs de la culture, des fruits de cette sortie sous les palmiers cannois pourraient être récoltés dans les saisons à venir…

Démo de cruciverbistes

En parallèle à cette exposition, le verbicruciste d’Eskimos a proposé le dimanche des concours à ses fidèles  lecteurs, voire à quelques nouveaux et nouvelles adeptes.Le matin, à l’Espace Riviera sur les tables habituellement réservées aux joueurs de coinche, les mots-croisistes ont planché sur la grille du Grand prix intitulée : »Jeux de rôles sur la Croisette » en hommage au contexte de l’événement. C’est Michel Vanobost qui, s’en est le mieux sorti : avec 1 faute et un temps de 37 min 30, il a devancé son compatriote André Counson : 2 fautes, 27 min 25 et la Bourguignonne Sylvie Gony : 2 fautes, 29 min 57.

L’après-midi sur le stand Eskimos, les mêmes chercheurs et chercheuses de mots, ont participé aux tournois sur tableaux dont les problèmes avaient été conçus sous le signe des jeux du festival de Cannes. André Counson a emporté la finale « solo »  contre Michel Vanobost, alors que Christian Boccon et Michèle Willemin ont gagné la joute « duo » aux dépens de Monique Pouech et Guy Bonnin.

Les parties, suivies par une assistance conquise, se sont avérées fort spectaculaires et ont constitué une belle démonstration de cet autre pan des activités développées en France et francophonie par J.R. Vu le bilan d’ensemble de cette édition 2014, on peut déjà imaginer d’autres festivals de cases les années prochaines.

Voir :

• la grille de la finale du tournoi solo

• le palmarès des Grand Prix et tournois

la mosaïque photo

 




5 mai 2013 : il était une (et dix) fois Fismes…

J.R. à la fête de Fismes en 2011.

« Il était une fois, il était dix fois » : tel est le titre de la prochaine Fête du Livre de Fismes qui aura lieu ce dimanche 5 mai 2013, sous le parrainage d’Albert Uderzo, l’enfant du pays. Pour votre serviteur J.R. , ce sera « Il était quatre fois » (et même trois fois d’affilée) puis qu’il sera à nouveau là cette année, après avoir été présent à ce grand rendez-vous biennal en 2005, 2009 et 2011. Désormais bien connu et attendu des visiteurs de la ville marnaise, il proposera à nouveau à tous les publics de cruciverbistes (avertis et profanes, adultes et jeunes) diverses résolutions collectives et conviviales de mots croisés.

Il commencera par des grilles de 100 cases à l’heure de l’apéritif, sur le stand près du salon des auteurs ; il poursuivra par des énigmes semblables à l’heure du café (de 13 h 30 à 15 h). au salon de « Lit-thé-rature » (ce qui sera une grande première en ces lieux). Il ponctuera sa représentation, de 15 h 30 à 18 h, sous la tente, par deux séances autour d’une grille de 600 cases dont les visiteurs devront trouver chacun des mots jusqu’au dernier.

Seront par ailleurs au programme : la présence de nombreux auteurs et éditeurs, de deux grands noms du sport (Michel Hidalgo et Jean-Claude Bouttier), des séances de dédicaces, le 5e Salon du signet (marque-page), un marché du livre neuf et d’occasion et de nombreuses animations (dont une dictée).

Marquez donc la date du 5 mai 2013 d’un signet. Et ne manquez pas cette nouvelle occasion d’être à la page !

– le reportage photo de 2011. 

– les reportages écrit et vidéo de 2011.

 




8 mai 2011 : Show effroi à Fismes

Transmission de pensée autour de la grille sur les fleurs.

Transmission de pensée autour de la grille sur les fleurs.

Le revenant Jean Rossat a hanté — avec quel succès ! — la 9e Fête du Livre et 4e Salon du Signet le 8 mai à Fismes. Très à la page au sein de cette édition intitulée « Les Livres à frissonner », l’auteur d’Eskimos a naturellement fait le show-effroi pour les cruciverbistes marnais, friands de drôles d’énigmes à suspense. Le temps fort de la représentation a consisté en la résolution collective de deux mots croisés de 600 cases explorant deux types d’émotion forte : la peur avec  la grille « Série noire » ; l’amour avec la grille « Dites-le avec des fleurs ». Lors de deux séances interactives pleines à craquer, précédées d’un lever de rideau (avant-midi) et d’un baisser de rideau (en fin d’après-midi) autour de »petites » grilles de 100 cases pour les petits et grands, les œuvres choisies et animées par le mots-croisiste haut-savoyard ont apporté au public toute la dose de frisson qu’il était venu chercher.

Tout autour, la foule des visiteurs a pu satisfaire son goût de la fête et sa passion littéraire, au travers des multiples attractions, spectacles déambulatoires et autres animations dispersées le long de l’allée ombragée et sous les chapiteaux. Les lecteurs les plus polards ont pu rencontrer leurs auteurs favoris. Le peloton des nostalgiques du Tour de France du temps où ses reporters étaient de grands romanciers comme Antoine Blondin, a rejoint en particulier  Raymond Poulidor qui a réalisé là une belle échappée. En dédicaçant quelque 115 exemplaires de son grand livre « Le Poulidor », l’éternel et populaire deuxième a incontestablement terminé premier de cette étape champenoise.

Quant au maillot jaune des rencontres publiques de mots croisés, il a une nouvelle fois été bien défendu par le leader de la discipline. Dont le retour en terre fismoise serait tout sauf une surprise.

 


FISMES-2011 par Descarroz