image_print
troyes-2016-web06

Sur le stand Eskimos, le match du dimanche : Jean-Baptiste Mignot contre Xavier Chevalier.

J.R. a réussi son entrée dans Troyes les 9, 10 et 11 décembre 2016. Bien placés à la porte du Cube, la salle de spectacle de la cité auboise transformée en bastion des jeux vidéo, ses rencontres de mots croisés ont su capturer et captiver le public de passage. Et montrer leurs différentes facettes. D’un côté, les cruciverbistes réunis ont pu résoudre plusieurs grilles géantes (une par jour) extraites des classiques de l’auteur ainsi que des œuvres de 100 cases — pour toutes les générations — présentées sur des chevalets. De l’autre, les champions ont pu disputer sur le stand des matchs de démonstration : Sylvie Gony contre Cyrille Veltz, sous l’oeil des caméras de cinéastes, le samedi ; Jean-Baptiste Mignot contre Xavier Chevalier le dimanche. Sujet tout trouvé de la grille de démo : « La guerre de Troyes » (remportée respectivement par la concurrente côte-d’orienne et le cruciverbiste ardennais).

Ruse de guerre

Entre résolutions collectives pour le jeu et individuelles pour l’enjeu, les concepts Eskimos ont visiblement convaincu la cité troyenne. Seul problème, le talon d’Achille faudrait-il dire : l’écho obtenu par cette présence. Sur ce plan, la discrète sonorisation maison n’a malheureusement pas trop fait le poids contre les grosses machines des animations environnantes (lire le mot de J.R. sur eskimos.fr). À moins que finalement, sans bruit mais avec de la malice, l’assaillant haut-savoyard ait réussi un coup épique. Un peu comme les Grecs et leur cheval de Troie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *