image_print
Une équipe helvético-bourguignonne performante

Une équipe helvético-bourguignonne performante, à la terrasse de Haute-Combe

Les Cruciverbistes de la revue Eskimos (et de ce site) ont été les acteurs d’une grande première réussie, ces 4 à 6 juillet aux Carroz : un week-end à la montagne associant les exercices sportifs et cérébraux. Au refuge de Haute-Combe blotti entre clairière, sapin et torrent en contrebas de la route de Flaine, une cordée d’amateurs de mots croisés est venue jouer le jeu coproduit par Lionel Rolando, le maître de céans et votre serviteur J.R., heureux de recevoir ses adeptes sur ses terres d’adoption.

Les jeux de l’esprit ont consisté, du vendredi au dimanche en fin d ‘après-midi,  en des défis de mots croisés sur la terrasse du chalet, entre équipes de deux joueurs : face aux Aravis (la Pointe percée), ces divertissements apéritifs quotidiens avec l’auteur n’ont pas manqué d’attrait et de satisfaire l’appétit des connaisseurs.

Avec un apprentissage de la boussole

Les activités de montagne, guidées par un accompagnateur hors pair, en la personne de Rémi Bléry, ont tutoyé les sommets de la convivialité ainsi que du loisir enrichissant, et eu le bon goût de passer entre les gouttes : un quasi-exploit, vu le mois de juillet qui a suivi (sévi) sur les Alpes du Nord  ! Le samedi, le groupe a effectué un très beau périple pédestre vers le lac de Flaine : pas trop long, pas trop difficile, mais offrant de belles découvertes au détour des sentiers, comme ces drôles de statues forestières ou ces points de vue imprenables sur les cimes de la haute-vallée de l’Arve. Le dimanche, les mêmes l’ont joué plus technique, en participant à une course d’orientation, précédée d’un cours sur l’orientation,  l’usage de la carte et de la boussole. Par équipes de deux, ils sont partis dans la foulée, à la recherche des balises malicieusement dispersées dans la (haute) combe environnante, lesquelles consistaient chacune en un extrait des définitions d’une grille de mots croisés. Le but n’était pas trop dépaysant : c’était comme aux festivals, il fallait juste résoudre l’énigme du verbicruciste de service avant les autres.

Ces trois jours de combiné « sport de jambes et sport de tête » ont été entrecoupés par de copieux et authentiques repas savoyards préparés par le chef et servis par le patron dans la salle à manger. Dans ce cadre intérieur montagnard, ils se sont achevés par la lecture du palmarès de la course d’orientation et la remise des traditionnels articles labellisés Eskimos.

Au petit-déjeuner du lundi, ce petit monde a dû malheureusement se disperser : certains s’en retournant à la maison, d’autres jouant les prolongations, mais tous étant d’avis que ce séjour sur les hauteurs carroziennes avaient été une magnifique expérience. À refaire ? La question ne se pose même pas.

– voir la mosaïque de photos.

– résoudre la grille de la course d’orientation : 2014:HAUTECOMBE:grille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *