7 août 2011 : halte bien définie à Desingy

 

 

Après la grille de 600 cases, des grilles de 100 cases à déguster ensemble.

Après la grille de 600 cases, des grilles de 100 cases à déguster ensemble.

Comme chaque année, Jean Rossat a  participé le dimanche 7 août , à la fête au village de Desingy (Haute-Savoie). En cette halte annuelle traditionnelle, dont cette édition 2011 a bénéficié d’un temps miraculeusement ensoleillé, l’auteur du pays a vu un grand nombre de visiteurs s’arrêter et jouer sur le stand Eskimos. Venus tout exprès pour certains d’entre eux, les cruciverbistes ont pu résoudre des petites grilles (dont une « spéciale Fête au village ») et la fameuse grande grille sur le vin (un domaine familier aux habitants du terroir de la roussette). Cela a commencé dès la fin de matinée, cela a duré jusqu’à la fin de l’après-midi. Et cela a constitué un grand moment de jeu cérébral cependant que, partout ailleurs, les multiples attractions de cet événement patronal battaient leur plein.

Rendez-vous est pris pour le millésime 2012.

• lire le reportage de la fête de Desingy 2010.

• feuilleter l’album de la fête de Desingy 2010.




7 et 9 octobre 2011 : festival d’Aÿ pour tout le monde !

 

Qui pour succéder à Xavier Chevalier et Marcel Dardenne dans le tournoi Duo ?

Qui pour succéder à Xavier Chevalier et Marcel Dardenne dans le tournoi Duo ?

Le festival des mots croisés d’Aÿ-Champagne 2011 est parti ! La grille d’inscription au Grand Prix Eskimos open est en effet à télécharger et à renvoyer jusqu’au 06 septembre inclus. Le cru champenois de l’année, tourné et retourné au pupître par le maître de chai Jean Rossat, ne devrait pas décevoir les fins amateurs : qu’il s’agisse des simples dégustateurs ou des compétiteurs.

Les premiers cités sont invités à résoudre collectivement le vendredi 7 octobre à 10 h 30, sur le marché devant la mairie, une grille de 600 cases de l’auteur attitré du festival. Selon le principe désormais bien connu, chacun pourra dire son mot et contribuer ainsi au succès de cette agréable séance matinale de remue-méninges. Pour le seul plaisir.

Les joueurs plus avertis des créations de l’auteur haut-savoyard d’Eskimos ont rendez-vous pour leur part le dimanche 9 octobre à la salle polyvalente d’Aÿ pour deux joutes des plus pétillantes. À 9 H 30 : ce sera donc le Grand Prix Eskimos open, une épreuve sur tables et papier, consistant à résoudre en 2 heures au maximum, une grille spéciale de Jean Rossat de 225 cases tournant autour d’un fait d’actualité. Cette grille est réputée de haut niveau, mais ne doit pas effrayer. En fait, comme le montre les résultats de tous les derniers Grands Prix où les trois-quarts des concurrents ont rendu une solution complète, elle n’est pas si complexe à résoudre. La difficulté émane plutôt des fausses pistes imaginées par le verbicruciste et à déjouer, avec intuition, par les cruciverbistes sans dictionnaire. À la sortie tout le monde y aura pris du plaisir !

À 14 h 30, après le repas au groupe scolaire voisin, est programmé un double tournoi Eskimos open sur tableaux : le tournoi individuel dit SOLO pour les 8 meilleurs du Grand Prix du matin qui vont s’affronter en matchs à partir des quarts de finale ; le tournoi par équipes dit DUO pour les 16 équipes formées des 32 concurrent(e)s classé(e)s de la 9e à 40e place au GP qui vont quant à eux se mesurer à partir des huitièmes de finale. Cette formule permet à la plupart des participants de jouer pour la gagne ; elle est ouverte également à tout le monde qui peut résoudre les grilles des différents matches tout en les regardant. Spectaculaires et interactives : ainsi peuvent être qualifiées ces joutes festivalières !

Vous voulez être de la partie ? Alors il suffit de remplir la grille d’inscription (qui juste un entraînement, pas un examen éliminatoire). Vous désirez être de la fête ? Alors venez, regardez et profitez de ces pétillantes heures dédiées à ce divertissement de l’esprit.

• feuilleter l’album photo du festival d’Aÿ 2010.

• visionner la vidéo du festival d’Aÿ 2010.

• lire le reportage du festival d’Aÿ 2010.




Le « Café Mots-Croisés » a joué les prolongations aux Carroz

Avec les beaux jours, le public a adopté la nouvelle façon de croiser les mots.

Avec les beaux jours, le public a adopté la nouvelle façon de croiser les mots.

Le premier « Café Mots-croisés » imaginé par Jean Rossat et le pub « Saint Jack » aux Carroz devait ouvrir du 16 juillet au 12 août, et plus si affinités, était-il écrit dans un précédent article. Vœu exaucé puisque le patron du café et l’auteur des mots-croisés auront finalement prolongé l’expérience jusqu’au 19 août. Après des débuts souvent perturbés (mais pas noyés) par la pluie et le froid pendant plus de quinze jours à ne pas mettre un cruciverbiste dehors, les résolutions de grilles de 600 et 100 cases en terrasse — par les consommateurs et avec l’auteur — ont en effet profité de conditions plus favorables du mois d’août, pour trouver leur public de vacanciers et gens du pays, fidèles aux rendez-vous de 18 h.

La définition du jour, proposée dès le matin sur l’ardoise, a également retenu l’attention et la curiosité des passants en chaussures de montagne et sacs à dos, ravis de ce petit exercice cérébral quotidien. L’endroit, avec ses crucicrèmes accompagnant le café en salle ou sous la galerie, ses grilles et jeux installés sur le passage, a réussi au fil des jours à se faire une place remarquée dans la vie du centre de la station.

C’était là une expérience ! J.R. en a déjà retenu de riches enseignements. En prévision des temps futurs…

 

Sous les parasols, pour ne pas griller.

Sous les parasols, pour ne pas griller.

J.R. le saint Jack... pote !

J.R. le saint Jack... pote !