Sous les parapluies de Fismes

 

2017.fismes - 15

De nombreux cruciverbistes fismois sont venus dire leur(s) mot(s) à Jean Rossat

Sous les parapluies tricolores de la M.J.C., Jean Rossat, le pèlerin des mots croisés a animé le café « Lit-thé-raire », dimanche 14 mai 2017 à Fismes. Dans le cadre de la Fête du Livre de la cité marnaise, le verbicruciste de passage a proposé aux clients de l’intérieur de l’établissement, puis à ceux de la terrasse, de résoudre ensemble plusieurs grilles de 100 cases présentées sur des chevalets : de drôles d’énigmes issues de son répertoire, parlant de sujets variés. Avant midi, il a eu également l’heur de présenter d’autres grilles de même format : conçues celles-ci sur le thème particulier de la Résistance, histoire de coller à la toile de fond de cette biennale.

Qu’importe le flacon…

Tout l’après-midi, sous la tente qui lui était réservée, l’auteur forain a ensuite dirigé la résolution collective et conviviale de la grille géante « Au rayon parfumerie ». Qu’importe la pluie, pourvu que l’on ait un abri et… qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse ! Pris en fragrant délit, de nombreux cruciverbistes sont venus dire leur(s) mot(s) dans une très belle atmosphère de complicité. Leur affluence n’a jamais faibli, à tel point que plusieurs séances ont pu se tenir à la suite.

Dans le même temps, c’est toute la Fête de l’allée Goscinny-Uderzo qui a battu son plein : les amateurs d’orthographe ont participé à une dictée, les bibliophiles rencontré les bouquinistes, les collectionneurs échangé des signets et les amoureux des belles lettres ont mis à l’œuvre le calligraphe. Enfin les liseurs patentés (et néanmoins tentés) ont investi le grand chapiteau où tous les auteurs, dont l’invité d’honneur Yves Duteil, ont dédicacé leurs derniers ouvrages.

C’était la cinquième venue à Fismes du montreur de mots croisés haut-savoyard en tournée. Parce que sa création est celle d’un artiste littéraire, il y a naturellement retrouvé toute sa place. Et son public.

voir l’album photo




Fismes 2013 : l’album photo

À l’apéro, au café et au goûter, les mots-croisés ont satisfait l’appétit des cruciverbistes. Comme en témoignent ces photos.

Les cruciverbistes avaient réservé en nombre pour goûter la cuisine du chef J.R.100 cases vite dévorée par les cruciverbistes en herbe.Les ados ont apprécié cette récération de fin de matinée.Avant midi, des grilles pour les jeunes.Michel Hidalgo (à droite), hôte d'honneur des Fismois pour la 10e Fête du Livre.Un parterre nombreux lors de l'inauguration ensoleillée.Un grand moment de partage intellectuel.Des gourmets de bons mots toujours plus nombreux.L'intérêt a crû au fil de la séance.Du travail pour l'homme qui a mijoté la grille.16 heures : le moment du coup de feu...Une ambiance conviviale pour la grille culinaire au menu.Une résolution commune et une réussite peu commune.À l'abri du soleil sous la tente.Tous ensemble, tous ensemble !Les cruciverbistes ont aimé le menu gastronomique.Une grande grillade avec le chef J.R.La résolution de la grande grille a attiré du monde.Chacun a pu dire son mot.Au café Lit-thé-raire.Deux mots en duo.Mettre des mots comme le maître démo.En bref depuis le comptoir.Parler et se mettre à table...Dire et écrire...Les mots-croisés de J.R. très en vue.Une rencontre conviviale.Lever le doigt pour commander un mot.Carrés rouges et bleus, cases noires et blanches.Assis, au debout, on joue comme on aime !Se mettre à table et parler.Pour la bonne bouche.Un café et la crème des mots-croisés.

Garçon, des exquis mots SVP !

 




Fismes : la victoire du jeu d’équipe

Les cruciverbistes avaient réservé en nombre pour goûter la cuisine du chef J.R.

Les cruciverbistes avaient réservé en nombre pour goûter la cuisine du chef J.R.

La 10e édition de la Fête du Livre du 5 mai 2013 à Fismes a été marquée par la présence de Michel Hidalgo, ancien footballeur du Stade Reims et entraîneur de l’équipe de France de la fin des années 70 et du début des années 80 (qui ne se souvient de Séville 1982). Avec Jean Rossat, le meneur de jeu haut-savoyard, ce rendez-vous littéraire biennal champenois aura aussi consacré le succès de la résolution collective de mots-croisés. Lors du lever de rideau de la fin de matinée, juste après que les bougies du gâteau d’anniversaire ont été soufflées, les cruciverbistes chevronnés ou en herbe (extra la participation des jeunes !) se sont attaqués ensemble à des énigmes de 100 cases. Plus tard au salon de « Lit-thé-rature » de la MJC, les convives attablés en salle ou en terrasse ont goûté à trois petits problèmes servis successivement sur un plateau ; c’est la première fois que le café mots-croisés avait ainsi pignon sur rue à Fismes. Et l’expérience, conviviale à souhait, aura mis en appétit pour la suite de la journée, voire de futures fêtes.

L’après-midi, les visiteurs de la manifestation se sont arrêtés très nombreux sur le stand Eskimos pour prendre part à la grande grille du jour : « La cuisine au menu ». Amateurs de mots fins et de grillades du chef, les invités ont particulièrement apprécié cette délicieuse rencontre sur l’herbe fismoise en deux « mi-temps » particulièrement animées et riches en rebondissements. Au point de jouer un long temps additionnel et de se donner rendez-vous pour une prolongation dans deux ans.

• feuilleter l’album-photo