Is 2018 sur plusieurs tableaux

Après les animations du matin et du soir, le tournoi des collèges samedi après-midi (comme ici en 2017)

Le festival des mots croisés aura lieu samedi 26 mai 2018. Lors de cette journée unique, l’artiste itinérant de Cruciverbie sera à l’œuvre en plusieurs lieux, sur plusieurs tableaux. Le matin à 10 h, dans la rue, il animera la résolution d’une grille de 600 cases par les passants. L’après-midi à 14 h, à la salle des Capucins, il mettra en scène le spectaculaire tournoi des collèges qui verra 32 équipes de deux élèves — soient 64 cruciverbistes issus d’une sélection à laquelle ont participé plus de 1250 candidats ! — disputer des matchs sur tableaux autour de 24 de ses grilles créées pour la circonstance. Le soir à 20 h 30, en ce même lieu, le « chef » invitera les convives de la soirée-repas à savourer quelques « grillades » de 100 cases entre les plats.

 

 Envol avec l’avion rose… 

 

Pas de Grand Prix open ni de tournois cette année pour les cruciverbistes avertis (dont les visiteurs de ce blog et lecteurs d’Eskimos), comme l’a décidé l’association Is Mots croisés (IMC), organisatrice de l’événement, laquelle mijote un grand rendez-vous francophone pour  2019. à l’attention des champions et championnes.

Les grandes lignes de cette édition 2018 ont notamment été discutées et retenues lors d’une rencontre en décembre 2017 entre Jean Benaim et J.R.. Le président d’IMC et l’auteur haut-savoyard du festival issois ont croisé les mots dans un restaurant proche de l’aérodrome d’Annemasse et posé devant l’avion de tourisme rose servant d’emblème à l’établissement (photo ci-contre). Dans l’espoir d’un nouvel envol…




Cannes 2018 : tapis rouge pour les cases banches et noires !

Qui dit promotion, dit démonstration. Ici la résolution de grilles de 100 cases avec l’auteur

L’acteur principal de la revue Eskimos revient à l’affiche du Palais des Festivals à Cannes du 23 au 25 février 2018. Sur le stand de mots croisés 03.16 du Festival international des jeux, Jean Rossat entend proposer la palette complète de ces activités de verbicruciste pas (tout à fait) comme les autres. Il assurera notamment la promotion de ses œuvres éditées telles que la revue Eskimos, les Crucicrèmes (ses délicieuses grilles autour de l’actualité), les brochures et les livres (qu’il vendra et dédicacera), ainsi qu’il mettra en évidence son concept de résolution collective de grilles (qu’il baptise volontiers « Les experts ami-ami »)

Qui dit promotion, dit démonstration ? Toutes les journées de vendredi à dimanche, entre 10 h (9 pour les professionnels) et 19 h , votre serviteur animera des séances de jeu en commun où les visiteur·euse·s pourront chercher ensemble la clef d’énigmes de 600 et 100 cases présentées sur les spectaculaires panneaux que l’on connaît.

Pas de Grand prix sur tables ni de tournois sur tableaux cette année encore, mais un concours classique : une grille de 10 x 10 disponible sur le stand dès le premier jour du Salon, à remplir où l’on veut et à déposer sur ce même espace des « Mots croisés de Jean Rossat », jusqu’au dimanche 25 février, 14 h dernier délai. Un tirage au sort à 16 h, parmi les 0 faute, désignera les 10 gagnants de lots « Eskimos » et « Crucicrèmes ».

Si vous êtes en villégiature à ce moment ou si une escapade imprévue vous tente ? Faites un détour par la Croisette… pour y croiser les mots.




On ne croisera plus les mots avec Jean-Marie Colasse

Jean-Marie Colasse (à gauche au 1er plan) lors des 1ers Fabuleux Cruciverbistes de Château-Thierry en 2013.

Sur la photo ci-dessous, prise à la salle Michel-Audiard lors du festival d’Eu en 2004, Jean-Marie Colasse planche sur une grille du Grand Prix Open et va d’ailleurs la terminer largement dans les temps, comme il savait bien le faire, se qualifiant du même coup pour le tournoi sur tableaux de l’après-midi. Ce Normand, résidant alors à Petit-Quevilly avant de rejoindre Sotteville-lès-Rouen, était un fervent adepte de mots croisés, puis de la scène eudoise où cet acteur de stature imposante jouait souvent les premier rôles. Ces deux derniers résultats en terres séquanomarines : une 10e place lors de l’épreuve sur tables, en 2009 comme en 2010 (année où il terminera également 9e en duo). Sa dernière présence dans un festival date de 2013, quand, sevré sans doute de rendez-vous près de chez lui, il était venu participer aux « Fabuleux Cruciverbistes » de Château-Thierry (30e du Grand Prix individuel et 13e du tournoi par équipes). Il s’était enfin réjoui de l’organisation des « Cruciverbistes en Seine » en septembre 2017, qui lui donnait l’occasion de se remettre dans le bain et de retrouver ses partenaires de réplique. Il avait même confirmé son inscription, mais avait dû finalement renoncer à cause de ses problèmes de santé.

Fidèle de la revue Eskimos, longtemps celui des Crucicrèmes, vaillant et inconditionnel défenseur de la cause de votre serviteur, il a malheureusement perdu son dernier combat contre une maladie qu’il a pourtant longtemps défiée. Jean-Marie Colasse nous a quittés en ce début de février. La communauté festivalière va penser à lui lors des prochaines manifestations, ainsi qu’à Marie-Claire, son épouse. Sur un réseau social, il se surnommait lui-même « Corsaire » Colasse. Et ce corsaire-là était un redoutable croiseur de mots.

Jean Rosssat